Comparateur d'assurance Invalidité

Comparez 13 compagnies d'assurance invalidité

EDL Courtage vous offre la possibilité de comparer facilement les 13 compagnies d’assurance invalidité disponible au Québec.

L’assurance invalidité est un produit complexe qui comporte de nombreuses particularités qui doivent être prises en compte pour faire un choix éclairé. Le simple prix n’est pas suffisant pour s’assurer d’avoir une protection de qualité.

Voici un guide complet pour vous aider à faire un choix éclairé pour vous.

 

Comparer l'assurance invalidité est ÉconomiqueAvantageuxSécurisant

Étape 1

Choisir le type d'assurance invalidité approprié

Assurance crédit, assurance invalidité garantie, assurance invalidité non garantie ?

Étape 2

Comparer parmi toutes les assurances invalidité

Comparer parmi la liste complète l'assurance invalidité qui vous convient le mieux

Étape 3

Choisir le montant de la protection

En moyenne, 70% de votre salaire brut (incluant l'assurance collective)

Étape 4

Choisir les options désirées

Catégorie ,durée, délai de carence, rétroactif, intégrable ou non intégrable, remboursable. exonération des primes?

Étape 5

Contacter un conseiller

Seul un conseiller en sécurité financière est en mesure de vous offrir une assurance invalidité individuelle

Type d'assurance Invalidité

Assurance crédit

Une assurance invalidité qui couvre des dettes. Elle sert à couvrir, entre autres, un prêt hypothécaire, marge de crédit, prêt automobile, commercial, etc.

Assurance invalidité non garantie

Une assurance invalidité qui couvre les revenus. La prime, même si elle est nivelée, peut être augmentée pour tous les assurés d’un même groupe par l’assureur

Assurance invalidité garantie

Une assurance invalidité qui couvre les revenus. La prime ne peut augmenter pour tous la durée du contrat d’assurance

Assurance pour entreprise

Rachat de parts, frais généraux. etc

Des assurances invalidité qui servent à couvrir des frais généraux ou le rachat de part en cas d’invalidité d’un des actionnaires

liste des assurances Invalidité

Comparateur sommaire d'assurance Invalidité

Produits d'assurance crédit

(Comparateur)

Un comparateur sommaire de tous les produits d’assurance crédit offerts auprès de 7 assureurs

Produits d'assurance invalidité non garantie

(Comparateur)

Un comparateur sommaire de tous les produits d’assurance invalidité non garantie offert auprès de 6 assureurs

Produits d'assurance invalidité garantie

(Comparateur)

Un comparateur sommaire de tous les produits d’assurance invalidité garantie offert auprès de 3 assureurs

Produits d’assurance frais généraux d’entreprise

(Comparateur)

Un comparateur sommaire de tous les produits d’assurance frais généraux d’entreprise offert auprès de 4 assureurs

Produits d’assurance d'achat et de vente d'entreprise

(Comparateur)

Un comparateur sommaire de tous les produits d’assurance frais généraux d’entreprise offert auprès de 4 assureurs

Besoins d'un comparateur complet ou d'une soumission de produits d'assurance invalidité?

EDL Courtage vous offre gratuitement un comparateur complet personnalisé ou des soumissions selon le type d'assurance invalidité désiré

Caractéristiques importantes de l'assurance Invalidité

L’élément le plus important de votre assurance invalidité !

Chaque produit d’assurance invalidité a sa définition d’une invalidité. Certaines définitions sont très pointues qui occasionnent un paiement des prestations facilement, tandis que d’autres définitions peuvent être plus évasives et ne répondre plus à une invalidité dans une certaine situation.

Parfois, une définition plus pointue est valide durant une durée de temps, 2 ans par exemple, et devient plus évasive avec le temps.  Il est donc important de comprendre cet élément.

Voici un exemple plus pointu :

En raison directe d’une blessure ou d’une maladie :

  1. Incapable d’accomplir les tâches essentielles de sa propre profession
  2. N’exerce aucune autre profession rémunérée
  3. Reçois les soins appropriés d’un médecin

Voici un exemple plus évasif :

En raison d’une blessure ou d’une maladie, l’assuré :

  1. Vois sa capacité de travail réduite
  2. Subis une perte de revenu d’au moins 20%
  3. Reçois d’un médecin les soins appropriés
  4. La personne assurée doit exercer une profession raisonnable en raison de ses capacités

Dans cette situation, une personne assurée pourrait être couverte durant son invalidité qui l’empêche de faire sa propre profession par le 1er assureur, mais devoir faire, durant l’invalidité, une autre profession avec le second assureur (étant donné que ses capacités durant l’invalidité ne l’empêchent pas de faire une autre profession). Même si cela est moins rémunérateur.

Voici pourquoi il est important de s’informer sur la définition de l’invalidité avec un conseiller compétent, surtout dans certaines situations:

  1. Occupe plusieurs emplois (ne pas avoir le critère d’occupation d’un autre métier rémunérateur)
  2. Un métier avec beaucoup d’éducation (s’assurer d’avoir sa propre profession dans les définitions)
  3. Un métier manuel ou à risque (s’assurer de ne pas être transféré dans un métier moins risqué et peut-être moins rémunérateur)

Dans les contrats d’assurance invalidité, l’on peut retrouver plusieurs types d’invalidité. Plus un produit d’assurance invalidité est de qualité, plus de types d’invalidité sont couverts.

Certains types d’invalidité sont offerts d’office, tandis que d’autres sont en option dans le contrat d’assurance ou simplement impossible à rajouter au contrat.

Voici les types décrits de façon générale   

  1. Invalidité complète ou totale :
    La protection la plus standard, elle est disponible quand une personne, en raison d’une maladie ou d’un accident, respect la définition d’une invalidité totale de son contrat d’assurance. L’assureur paye la protection du contrat.

  2. Invalidité résiduelle :
    Vous pouvez exercer votre emploi ou exercer un autre emploi, avec une perte de revenu (normalement d’au moins 20-30%) en raison d’une invalidité couvert.
    L’assureur paye un pourcentage sur la protection du contrat pour combler la perte de revenu.

  3. Invalidité partielle :
    En raison d’une invalidité couverte, vous être incapable de faire une ou des tâches de votre emploi habituelles. Cela peut-être aussi une invalidité partielle si l’invalidité vous empêche plus d’un certain temps (par exemple 50% de votre semaine habituelle)
    L’assureur paye un pourcentage sur la protection du contrat.

  4. Invalidité présumée (présomption d’invalidité):
    Même en capacité de travailler, vous êtes considéré comme totalement invalide si vous perdez, par exemple, l’usage de la parole, de l’ouïe, d’une main, etc.
    L’assureur paye la protection du contrat.

  5. Invalidité récidivante (récidive de l’assurance) :
    Après un retour au travail pour une invalidité, vous retombez en invalidité pour la même raison dans un court délai (6 mois en générale).
    L’assureur paye directement la protection du contrat sans devoir attendre à nouveau le délai de carence de l’assurance.

  6. Invalidité catastrophique (perte catastrophique) :
    Normalement, vous répondez au critère si, avec un suivi d’un médecin, vous avez une capacité cognitive ou maladie en phase terminale, besoin de soins personnels, ou perte d’autonomie sévère.
    L’assureur paye la protection du contrat ou plus.

Une assurance invalidité sépare souvent les métiers en classe de risque. Ceci permet d’offrir une prime plus basse à un métier peu à risque et une prime plus élevée à un métier plus à risque.

Les classes sont normalement de 4A à B (4A étant le moins risqué, B le plus risqué). Voici des exemples :

  • 4A : Avocat, chirurgien, comptable professionnel agréé, dentiste, pharmacien.
  • 3A : Planificateur financier, entrepreneur en construction, hygiéniste dentaire
  • 2A : Éducatrice en garderie, infirmière, serrurier
  • 1A : Coiffeur, charpentier/ menuisier, Mécanicien
  • B : Boucher, Camionneur avec manipulation de charge, plâtrier
  • X : Mineur souterrain, plongeur professionnel

Certain assureur peut classer un métier à risque ou ne pas le couvrir (Classé X) quand un second assureur le classe de façon moins risquer ou assurable. Il est important de comparer les produits dans ces situations pour offrir une bonne couverture de façon plus abordable.

Certains produits d'assurance invalidité (Assurance crédit) offrent la même prime pour tous les métiers couverts. Une option avantageuse pour les métiers à risque, mais désavantageux pour les métiers peu à risque.

Certains assureurs offrent la possibilité d’une reclassification à une classe moins risquée (par exemple une infirmière 2A qui augmente 3A).

Ce changement peut permettre une réduction de la prime d’assurance ou se permettre une meilleure protection à une prime similaire sans reclassification.

Les critères de reclassification professionnels sont normalement :

  1. L’expérience dans la profession
  2. Le revenu des dernières années

Il peut y avoir d’autres critères selon les assureurs

La majorité des assurances invalidité couvre en cas d’invalidité causée par un accident ou une maladie.

Cependant, certains produits d’assurance invalidité couvrent seulement des risques d’accidents ou de blessures ligamentaires.

S’assurer de prendre une couverture qui couvre tous les types d’invalidité souhaitée est donc important.  

Une prestation d’invalidité peu réduite s’il elle est considérée avec d’autres prestations (Assurance collective, CSST, SAAQ, etc.). On appelle cela une coordination ou une prestation intégrable.

Certaines assurances sont non intégrables durant une période (2 à 3 ans) pour par la suite devenir intégrable.

La coordination intègre parfois plus d’éléments auprès d’un produit que d’un autre.

Certains produits d’invalidité garantie offrent des protections d’invalidité sans aucune coordination. Donc la prestation est payable, peu importe les autres prestations reçues.

Délai de carence :

Le délai de carence est la durée d’invalidité, calculée en jour, avant qu’une prestation d’invalidité soit payable. Les délais les plus populaires sont de 90 et 120 jours, mais ils peuvent être de 1 jour jusqu’à 2ans.

Plus le délai est court, plus la prime est élevée (plus grande chance de prestation à payer pour l’assureur).

Souvent, le gens qui ont accès à la prestation d’assurance-emploi optent pour un délai de carence de 120 jours afin de poursuivre une prestation d’invalidité à la suite des 15 semaines de l’assurance maladie de l’assurance-emploi.

En ce qui concerne les gens avec une assurance collective, souvent, l'on opte pour pallier les lacunes de cette assurance. Par exemple, une seule couverture collective de courte durée (sans protection après 2 ans), il est bien de souscrite a une assurance individuelle qui fera office de protection en cas d’invalidité longue durée.

Prestation rétroactive :

Certaines assurances offrent, en cas d’invalidité, des prestations rétroactives au délai de carence. La rétroaction dépend souvent de la raison de l’invalidité. Voici des exemples :

  • Délai de carence de 90 jours, rétroactif à la 31 journée en cas d’accident ou maladie.
  • Délai de carence de 90 jours, rétroactif à la 1re journée en cas d’accident ou d’hospitalisation de 18 heures ou plus.

Dans 1er exemple, l’assuré devrait avoir 90 jours (3 mois) d’invalidité avant d’être éligible à l’assurance. Les prestations du mois 2 et 3 seraient payables immédiatement et les mois suivants selon la durée de l’invalidité.

Il est important de comprendre qu’aucune invalidité ne serait payable si l’assurer reste en invalidité seulement 60 jours, car il ne respecte pas les 90 jours du délai de carence.

La durée de couverture correspond à la durée, par évènement d’invalidité, que l’assureur payera les prestations mensuelles.

Les durées de prestation classique sont :

  1. 2 ans 
  2. 5 ans
  3. Jusqu’à 65 ans

Il faut bien comprendre qu’une couverture de 2 ans peut payer plusieurs invalidités différentes avec une durée maximale de 2 ans chacune. La protection reste en vigueur jusqu’à la fin de la police d’assurance (souvent 65-70 ans)

Une protection jusqu’à 65 ans peut payer, si par exemple l’invalidité survient à 40 ans, pendant 25 ans.  

Les primes comportent quelques particularités en assurance invalidité. Voici les types de primes possibles :

  1. Prime garantie (non résiliable) :
    Les primes garanties mentionnent que l’assureur ne peut changer les prix sur le contrat d’assurance durant toute la durée de la protection (souvent jusqu’à 65 – 70 ans). Seuls 3 assureurs, avec un choix de 5 produits, offrent ce type de garantie.
  2. Prime non garantie :
    Les primes non garanties mentionnent que l’assureur peut changer les prix sur le contrat d’assurance durant la durée de la protection (souvent jusqu’à 65 – 70 ans). Le changement sera auprès de toutes les personnes assurées d’une classe semblable. La majorité des produits d’invalidité sont de type non garanti.

  3. Prime nivelée (invalidité garantie ou non garantie)
    Une prime nivelée mentionne le délai que la prime est du même montant (garantie ou non). La majorité des primes, des produits, d’invalidités sont nivelés jusqu’à 65 ans.
    Cependant, il existe des produits nivelés sur un délai plus court (par exemple, à chaque 10 ans).

L’exonération des primes :

L’exonération des primes est le fait de ne plus avoir à payer les primes d’assurance invalidité durant une invalidité (souvent après la période de carence).

Elle est parfois incluse dans la protection et parfois seulement en options.

Prime remboursable :

Les primes remboursables permettent, en partie ou en totalité, de recevoir un retour des primes après une certaine période (à chaque 7 ans par exemple) ou à la fin de la protection (65 ans en général) si l’assuré a reçu peu ou pas de prestation d’invalidité.

Elle est une option offerte pour un certain nombre d'assurances invalidité.